Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Mari Yamazaki - Therma Romae, PIL...
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Modératrice


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 23/04/14 00:45    Sujet du message: Répondre en citant

On peut voir une sortie de PIL de Mari Yamazaki en Allemagne (couverture plus "punk" que celle en VF plus réussie aussi, enfin c'est pas difficile...) et en Italie (couverture originale). Tous ont visiblement fait comme en France: le grand format u_u . Je crains la déception de la part du public visé, PIL étant un titre que je trouve très "manga". Mais bon, Thermae Romae quoi! Je trouve qu'on a


Allemagne


Italie
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Modératrice


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 28/07/14 12:48    Sujet du message: Répondre en citant



Je viens de lire Chikyuu Renai (地球恋愛). Il s'agit d'un titre qui paraît dans le Kiss+ (Kodansha) et dont seul le volume 1 est sorti au Japon. Avec tous les projets de Yamazaki en cours, je me demande si cette série continuera. Mais ce n'est pas grave, car il s'agit plus d'histoires courtes que d'une série en soi. Le titre est traduit en chinois par l'éditeur taïwanais Tong Li.

Le titre peut se traduire par quelque chose comme "Histoires d'amour autour du monde". C'est d'ailleurs le concept, Yamazaki montrant à chaque chapitre une histoire se déroulant dans un pays particulier, avec une histoire d'amour qui se finit généralement très bien. C'est clairement mignon en gros, et le dessin de Yamazaki fait carrément plaisir à voir. De son propre aveu, elle a du mal à dessiner des jeunes, et des histoires de jeunes, comme elle le dit dans ses bonus. Point d'âgisme anti-vieux ici, les personnages ont au moins 45 ans dans chacune des histoires Mort de rire (le club de géronto est là!!!). Yamazaki conjugue ici histoires tendres comme elle l'a montré dans PIL puis son petit goût que nous connaissons déjà pour les voyages. Un recueil doux, tendre, parfois drôle. Pas un chef-d'oeuvre mais clairement très sympa Sourire .

Les histoires:
Le métrosexuel italien: La première histoire se passe... suspense... en Italie!!! On suit un vieux divorcé qui aimerait draguer de jolies femmes et qui prend soin de lui. Son ami cordonnier, veuf depuis 5 ans, n'a jamais pris soin de son apparence. Curieusement, c'est peut-être lui qui a le plus de succès.
Tuvalu et la mer: La seconde histoire se passe sur l'île de Tuvalu (île paumée qui risque de ne plus exister sous peu), dans l'Océan Pacifique. Là, une femme mariée à son fainéant d'homme retrouve une soeur qui a fui la Nouvelle-Zélande après avoir émigré avec son mari. Son île natale lui manquait beaucoup.
Un Noël au Danemark: L'histoire suivante se déroule au Danemark à Noël. Un couple du troisième (voire quatrième) âge habitent dans une vieille maison plus en très bon état, au fin fond du Danemark. Leur fils voudrait les emmener avec lui à la ville, mais c'est sans compter l'entêtement de sa mère, qui est persuadée que les Nisse (lutins nordiques) protègent la maison.
La nuit à Rio de Janeiro: L'histoire d'après se passe à Rio de Janeiro où on suit Luisa qui tient un bar où un ami guitariste se produit. Elle a du mal à joindre les deux bouts mais a promis à son défunt mari de s'occuper du guitariste.
Le désert de Syrie: L'avant dernière histoire se déroule en Syrie où un reporter se perd en plein désert et rencontre une femme qui attend son mari depuis trois ans, celui-ci étant parti travailler à Damas.
Le gentleman d'Amérique: Enfin, la dernière histoire parle d'un gardien d'immeuble de haut standing aux Etats-Unis. Cet homme, environ 45-50 ans, célibataire endurci, n'est pas très doué pour les relations humaines. Surtout qu'il est sans cesse "harcelé" par une gentille vieille dame de l'immeuble.

[EDIT]
Il y a de mini liens entre les histoires. Par exemple, on voit le père et la fille de l'histoire italienne en tourisme sur Tuvalu, un panier ramené de Tuvalu au Danemark, une photo de Rio de Janeiro dans l'histoire en Syrie et ce même livre de photos dans l'histoire aux Etats-Unis.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content


Dernière édition : Taliesin le 28/07/14 13:42; Edité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Heiji
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 28/07/14 12:51    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
je me demande si cette série continuera

Elle a dit qu'elle reprendra la série quand Steve Jones sera terminé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 26/11/21 05:42    Sujet du message: Répondre en citant



Après Thermae Romae, Mari Yamazaki nous ressort un manga dans lequel un personnage voyage dans le temps puis revient dans son pays et son époque pour appliquer les leçons qu'il en a tirées. La recette est désormais connue et il n'y a pas de surprise sur ce plan là. Reste qu'elle est toujours efficace et que les décalages proposés sont souvent hilarants.

Cette fois-ci, nous passons de la Rome antique d'Hadrien à la Grèce hellénistique et des bains au sport. Et c'est à peu près la seule différence. Démétrios est un artiste qui peint des vases et a aussi accessoirement un physique d'athlète ; mais il n'aime pas le caractère compétitif du sport, au grand désespoir de ses concitoyens qui souhaitent utiliser ses talents pour accroître la réputation de leur cité - avec en point d'orgue les jeux olympiques. Dans des histoires globalement indépendantes, Démétrios va donc se retrouver propulsé, dès qu'il y aura un éclair, dans le Japon des années 60 (les JO de Tokyo ont eu lieu en 1964). Il pourra y compter sur l'aide d'un vieux professeur qui (coup de chance) connaît le grec antique et, globalement, sur la bienveillance des gens, même si ceux-ci sont souvent déconcertés en voyant ce Grec qui ne connaît rien de leur civilisation et va courir à poil pendant un marathon.

Ce décalage est efficace et fait souvent rire aux éclats, notamment grâce aux têtes que dessine Mari Yaamazaki lorsque ses personnages sont surpris - mention spéciale à la dégustation de barbapapa. L'édition a aussi le mérite de conserver (comme pour Pline) les propos de l'auteur lorsqu'elle explique son rapport au sport (très proche de celui de son héros) et donne des connaissances sur la Grèce antique ou le Japon des années 60.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation