Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[GOLGO 13]
Se rendre à la page : 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 06/09/06 16:50    Sujet du message: [GOLGO 13] Répondre en citant

Très surprise de ne pas voir un sujet sur ce très bon (et très long) manga qui bien au-delà de son personnage de héros invincible et taciturne témoigne de l'intérêt de l'auteur pour la le monde qui l'entoure. En effet, chaque histoire nous plonge au c?ur d'une intrigue minutieusement documentée, toujours ancrée dans un contexte réel.

En avril, Glénat nous a gratifié du Best 13 of Golgo 13, petit pavé de 1300 pages qui nous propose les 13 histoires préférées des lecteurs.
Une autre anthologie, reprenant cette fois les 13 histoires préférées de l'auteur existe au Japon, mais aucune nouvelle quant à une éventuelle publication sous nos latitudes.



La série existe au Japon depuis 1968, elle accuse 142 volumes au compteur à ce jour et nous présente les missions de Golgo 13 alias Duke Tôgo, un tueur professionnel à la solde du plus offrant, quel que soit son camp.
Taciturne et mystérieux, il n'accepte un contrat qu'à deux conditions : le paiement est effectué d'avance et le commanditaire explique ses motifs.

Au cours de ces dernières années, on a assisté à un renversement dans le sens où le personnage de Golgo 13 tient de moins en moins la vedette ; parfois même sa présence en est réduite à la portion congrue : on le voit apparaître dans une case, atteindre sa cible et disparaître sans un mot. Cet effacement se fait au profit du contexte qui devient véritablement l'objet principal de la narration.

Ses origines ainsi que sa véritable identité sont inconnus. Plusieurs histoires se concentrent sur des passés possibles, mais aucune ne peut être retenue comme vraie avec certitude. Et Golgo lui-même se montre très soucieux de protéger ce secret.

Je comprends fort bien l'impossibilité pour un éditeur de se lancer dans l'édition de l'intégralité, et si je salue l'effort de Glénat, je reste toutefois sur ma faim.
Plusieurs tentatives de publication ont été faites aux USA dans les années 80-90 par Leed publishing, société appartenant au frère de l'auteur et divers partenaires. Au total, 9 volumes parus, malheureusement épuisés depuis belle lurette. Pleure ou Très triste


?dités par Leed publishing en 1986-87


?dités par Leed en collaboration avec Vic Tokai, à l'occasion de la sortie du jeu NES en 1989-90


?dités par Leed et Viz, il s'agit d'une seule histoire en trois parties toutes parues en 1991

Début 2006, la compagnie Viz, entretemps rebaptisée Viz Media décide de relancer le titre avec un rythme de parution bimestriel.
C'est sympa de leur part de finalement se lancer à l'eau, 3 ans après avoir annoncé l'acquisition de la licence.
Au menu, deux histoires par volume. Bon, la logique éditoriale m'échappe puisque les histoires ne sont pas liées par un thème comme je le croyais au départ. Je peux d'ores et déjà aller me pendre puisque apparemment, elle ne comptera que 13 volumes.
Et je voudrais adresser un message aux créatifs du marketing : faudrait se détacher du fétichisme numérologique, les gars Roulement des yeux
Entre le
    Best 13 of Golgo 13 - reader's choice
    Best 13 of Golgo 13 - author's choice
    13 volumes of of Golgo 13's greatest hits
je crois qu'on a compris le message, maintenant.


L'édition Viz Media débutée en janvier 2006

Ah oui j'allais oublier : l'édition Viz propose des "bonus" en fin de volume finement intitulés File 13 (Roulement des yeux) the secrets of the world's deadliest assassin qui ne sont rien d'autre que des notes de lecture compilées et ne donnent qu'une envie : lire les histoires dont elles sont extraites.
Bon, y'a bien un truc marrant là-dedans, c'est qu'à force d'en faire des tonnes pour nous enfoncer dans le crâne que Golgo est un surhomme, on en arrive aux bouffonneries ci-dessous (cadre rouge).

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jbastide
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Août 2006

Message Posté le : 07/09/06 08:22    Sujet du message: Répondre en citant

Merci infiniment Kynoo pour toutes ces infos. Je pense que je vais acquérir l'édition américaine, le "Reader's choice" publié par Glénat m'ayant laissé sur ma faim. C'est indéniablement l'une des bandes dessinées, toutes nationalités confondues, qui m'a le plus marqué cette année. Pour ceux que ça amuse, je viens d'écrire un article sur la figure du "professionnel" dans la BD japonaise, où j'évoque entre autres Golgo 13:

http://www.chronicart.com/livres/livres_bd.php3?id=10093
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 07/09/06 14:38    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour le lien Sourire

En continuant à farfouiller, je suis tombée sur une interview de Takao Saito proposée par la Tokyo Foundation dans le cadre d'un programme visant à promouvoir la pop culture nippone.

Et comme qui aime bien châtie bien nous dit l'adage, voici une chronique détaillée (et illustrée s'il vous plaît !) des quatre premiers volumes parus aux USA, réalisée par mon âme s?ur du Web, un Golgomaniaque de l'autre côté de l'Atlantique.

Into the Wolves' Lair
Galinpero
Ice Lake Hit
The Ivory Connection
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien·ne


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 07/09/06 15:51    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens d'avoir un fou rire en lisant l'encart rouge Mort de rire (on en parle vraiment dans le manga?)

ps: merci pour l'intéressant post introductif Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bp
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 07/09/06 16:09    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les non-anglophones, l'encart rouge dit:
"Conduit toutes les femmes du monde au "sommet de l'extase"; à tous les niveaux, un pénis stupéfiant."

Et sinon, c'est bon Golgo XIII, mangez-en. Sourire
_________________
ALLIANCE, n. In international politics, the union of two thieves with hands so deeply inserted in each others pockets that they cannot separately plunder a third.

Ambrose Bierce


Dernière édition : Bp le 10/09/06 09:35; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 07/09/06 16:16    Sujet du message: Répondre en citant

Pas en termes aussi explicites, mais le manga n'est pas avare en situations croustillantes. En fait on voit juste le charme mâle de Golgo agir sans l'aide de Axe (et sans qu'il ait besoin de parler, le veinard) Mort de rire
Au passage, il est paraît-il très exigeant pour ses fringues, mais ce soin ne s'étend pas à ses sous-vêtements... Quelle horreur ce slip qui remonte jusqu'au nombril Confus



On a bien quelques indices, ceci dit


professionnel jusqu'au bout des ongles Mort de rire


chacun ses goûts...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kley
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Mai 2004
Localisation : Grenoble

Message Posté le : 07/09/06 20:43    Sujet du message: Répondre en citant

kynoo a écrit:
Quelle horreur ce slip qui remonte jusqu'au nombril Confus

Que veux-tu, c'était considéré comme sexy à l'époque où ça a été dessiné ! Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 07/09/06 20:54    Sujet du message: Répondre en citant

Malgré toute la sympathie que j'ai pour cette série, il faut tout de même reconnaître qu'elle sent le machisme JamesBond-esque à 3km.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jbastide
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Août 2006

Message Posté le : 08/09/06 08:28    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
il faut tout de même reconnaître qu'elle sent le machisme JamesBond-esque à 3km.


A voir. D'autant qu'en matière de séduction (comme dans tous les autres domaines d'ailleurs) James Bond est un petit joueur par rapport à Golgo: les femmes lui tombent littérallement dans les bras dès qu'elles l'aperçoivent! C'est d'autant plus hilarant, que cela ne déclenche chez lui q'une indifférence (à peine) polie, et on a l'impression qu'il couche avec elles seulement pour leur faire plaisir... Bon, c'est sûr que tout ça n'est pas très valorisant pour l'image des femmes à première vue, abandonnant tout amour propre à la seule vue de ce monument de virilité, mais c'est le genre de choses dont il vaut mieux rire, contribuant à faire de Golgo un personnage "hénaurme". Ceci dit, la lecture du "Reader's choice" ne m'a pas laissé à ce niveau-là une impression vraiment déplaisante (pas plus en tous cas que "le Sommet des Dieux" où les femmes ne sont que des boulets, incapables de comprendre la soif d'absolu de nous autres, les mâles - et je préfère ne pas évoquer les oeuvres d'Ikegami, Buronson et Cie); il contient même une histoire où Golgo témoigne un respect touchant pour un personnage féminin (le titre m'échappe, je n'ai pas le bouquin sous la main, c'est celle où Golgo doit éliminer une concurrente), et de plus il n'est pas rare d'apercevoir dans la série des personnages féminins dotés d'une cervelle, ce qui ne court pas les rues par ailleurs, il faut bien l'avouer. Bref, le rôle des femmes dans "Golgo 13" s'apparente selon moi avant tout à un gimmick permettant de caractériser le personnage, ainsi qu'à une forme de racolage, mais je ne suis pas sûr que Saito fasse véritablement preuve de mysoginie à travers cette série.


Dernière édition : jbastide le 08/09/06 08:29; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 08/09/06 08:29    Sujet du message: Répondre en citant

On peut aussi noter le très intéressant personnage de Queen Bee dans l'OAV du même nom sortie chez TF1 Vidéo (je ne sais pas si elle a été adaptée d'un chapitre du manga) : le personnage féminin se révèle beaucoup plus intéressant et charismatique que Golgo 13, notamment dans sa volonté de continuer la lutte et de laisser une trace de son existence même après sa mort.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jbastide
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Août 2006

Message Posté le : 08/09/06 08:39    Sujet du message: Répondre en citant

Exact! Excellente, cette OAV. De même que le long métrage édité il y a des lustres en VHS par Manga Vidéo d'ailleurs (avec la fameuse scène de l'attaque des hélicoptères en images de synthèse style Légoland).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 08/09/06 16:46    Sujet du message: Répondre en citant

jbastide a écrit:
A voir. D'autant qu'en matière de séduction (comme dans tous les autres domaines d'ailleurs) James Bond est un petit joueur par rapport à Golgo: les femmes lui tombent littérallement dans les bras dès qu'elles l'aperçoivent! C'est d'autant plus hilarant, que cela ne déclenche chez lui q'une indifférence (à peine) polie, et on a l'impression qu'il couche avec elles seulement pour leur faire plaisir... Bon, c'est sûr que tout ça n'est pas très valorisant pour l'image des femmes à première vue, abandonnant tout amour propre à la seule vue de ce monument de virilité, mais c'est le genre de choses dont il vaut mieux rire, contribuant à faire de Golgo un personnage "hénaurme". Ceci dit, la lecture du "Reader's choice" ne m'a pas laissé à ce niveau-là une impression vraiment déplaisante (pas plus en tous cas que "le Sommet des Dieux" où les femmes ne sont que des boulets, incapables de comprendre la soif d'absolu de nous autres, les mâles - et je préfère ne pas évoquer les oeuvres d'Ikegami, Buronson et Cie); il contient même une histoire où Golgo témoigne un respect touchant pour un personnage féminin (le titre m'échappe, je n'ai pas le bouquin sous la main, c'est celle où Golgo doit éliminer une concurrente), et de plus il n'est pas rare d'apercevoir dans la série des personnages féminins dotés d'une cervelle, ce qui ne court pas les rues par ailleurs, il faut bien l'avouer. Bref, le rôle des femmes dans "Golgo 13" s'apparente selon moi avant tout à un gimmick permettant de caractériser le personnage, ainsi qu'à une forme de racolage, mais je ne suis pas sûr que Saito fasse véritablement preuve de mysoginie à travers cette série.


J'ai utilisé le terme machisme par commodité, et je suis globalement d'accord avec ton développement. En fait, ce que j'aurais dû dire, c'est que Golgo n'est pas un homme exceptionnel, un héros ou un personnage incroyable, il est le parangon de l'accomplissement de soi, ce vers quoi tendent à peu près tous les héros de shônen dans leur domaine.
Seulement, le reste de l'humanité ne boxe pas dans la même catégorie que lui, car il a étendu la perfection à tous les domaines possibles et imaginables.

Pas étonnant, dès lors, qu'il inspire une crainte révérente aux hommes et une attraction irrésistible sur les femmes sans avoir à lever le petit doigt. Parfait sur le plan physique, intellectuel, cognitif ; fidèle à son éthique qui pour le profane semble se résumer à la loi du dollar mais est bien plus complexe (sans qu'on puisse, toutefois, vraiment mettre le doigt dessus).

L'anthologie de Glénat ne nous montre pas beaucoup le Golgo tombeur de ces dames, c'est vrai, et d'ailleurs c'est loin d'être un ingrédient essentiel à ses aventures. Simplement, s'il y a une femme avec un rôle un tant soit peu prépondérant, elle sera honorée tôt ou tard par big G, c'est son karma point barre. Mort de rire
D'ailleurs, le rapport sexuel se déroule toujours avant l'exécution du contrat, un peu à la manière des athlètes olympiques à la veille d'une compétition.


Dernière édition : kynoo le 08/09/06 20:14; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 08/09/06 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

kynoo a écrit:
Malgré toute la sympathie que j'ai pour cette série, il faut tout de même reconnaître qu'elle sent le machisme JamesBond-esque à 3km.

Mouais, le sexisme est aussi visible avec l'image de l'homo ridiculisée, voir le strip que tu as mis en ligne, avec des petits cils, etc.
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 08/09/06 18:07    Sujet du message: Répondre en citant

Euh, si tu parles de l'image où un perso pense "God, what a sexy man", il s'agit d'une femme et pas d'un homo.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jbastide
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Août 2006

Message Posté le : 08/09/06 19:57    Sujet du message: Répondre en citant

Mort de rire

Ceci dit, ta méprise est parfaitement compréhensible Michael. Finalement, le pire outrage que Saito fait subir aux femmes dans "Golgo 13", c'est sans doute de les dessiner aussi mal...

>Kynoo

Très intéressant ton développement. Il est vrai que par son mutisme et sa froideur dans l'execution de ses contrats, Golgo a une part irréductible de mystère qui fait définitivement son charme. Quant à son ethique, c'est une question du plus haut intérêt. Je vais encore faire un peu de pub pour le support que je représente, mais ma collègue et amie Nathalie Bougon avait écrit pour le n° 24 de la revue Chronic'art (la version papier, pas le site web) un long article à mon sens quasi-définitif sur "Golgo 13", dans lequel elle émettait des hypothèses plus que convaincantes sur les véritables motivations de Golgo. Je t'encourage à te procurer ce numéro. Sinon, avec son autorisation, je me livrerai à une paraphrase de ses analyses. A moins qu'elle veuille bien nous en dire un mot?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation