Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 142, 143, 144, 145  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 15/05/21 04:36    Sujet du message: Répondre en citant

Picsou magazine 555 : un numéro spécial Japon. Les histoires européennes sont globalement de qualité (la dernière sur Baptiste, le majordome de Picsou, est cependant assez bof et en plus se passe dans l'Himalaya, et non au Japon), qu'elles se passent dans un Japon contemporain ou dans un Japon médiéval dans lequel sont placés les souris et canards habituels. Mais le numéro se distingue surtout par la présence de mangas, placés en fin de volume et publiés dans le sens de lecture japonais. Il s'agit d'histoires assez courtes, publiées dans un magazine qui a duré moins d'une année, le Mickey Mouse comic.

Les 2 premières BDs sont des adaptations de Carl Barks. Dans "Gare à Super-Canard", il est amusant de voir les personnages sortir d'un cadre assez sage ou Donald utiliser une transposition similaire à celle de Son Goku. Niveau scénario, je préfère Ca sent le poisson, avec Donald qui fait une mauvaise farce à son oncle mais se retrouve bien attrapé. Là aussi, le style manga apporte un vrai plus.
La troisième BD est toujours un manga mais avec, cette fois-ci, un dessinateur français, dans laquelle un Donald malchanceux et colérique combat un robot/distributeur bancaire. Le scénario n'est pas très réussi et, malgré sa faible longueur, donne un peu l'impression de tourner en rond.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 27/05/21 20:24    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que mon fils est gay T1 : J'avais failli le prendre en import US, mais cela ne m'étonne guère qu'il soit sorti chez Akata.
Nous suivons le quotidien de Tomoko, femme au foyer aimante et bienveillante, dont le fils aîné Hiroki est probablement gay. Enfin non : il l'est, cela ne fait aucun doute. Mais n'étant pas prêt à le dire à sa famille, il cherche à garder le secret. Un conseil : ne confiez jamais un secret à Hiroki. En attendant qu'il s'ouvre à elle, elle le soutient au quotidien, remarquant les petits (et moins petits) signes le concernant, mais aussi se posant de véritablement questions sur l'avenir de son fils.
Chaque histoire ne fait que quelques pages, et dépeint un instant de vie de la petite famille. Pour une fois, nous partageons les pensées de la mère, véritable force positive mais qui aime aussi bien taquiner son fils lorsque ses paroles trahissent sa pensée. Derrière son apparente légèreté, la série aborde des sujets sensibles, comme le désir de parentalité chez les personnes homosexuelles, ou le fait d'être perçu comme hétérosexuel par défaut dans notre société moderne. Certaines réflexions sont assez classiques, et ce n'est pas le premier titre de l'éditeur abordant l'homosexualité. Néanmoins, la fraîcheur du point de vue, l'extrême bienveillance de Tomoko, et la maladresse d'Hiroki en font une lecture d'une grande tendresse.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Judge Fredd
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002

Message Posté le : 27/05/21 23:22    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Gemini pour ton compte-rendu.
Je ne comptais pas suivre ce titre mais l'approche bienveillante et tendre que tu soulignes est de nature à me faire reconsidérer mon avis.
Je vais y jeter un oeil attentif.

Juste une petite remarque sur "le fait d'être perçu comme hétérosexuel par défaut dans notre société moderne".
En l'absence de signes physiques distinctifs, que la société soit contemporaine ou pas, je ne vois pas très bien comment la majorité hétérosexuelle de la population pourrait par défaut percevoir autrui différemment de ce qu'elle est elle-même.
L'analogie vaut ce qu'elle vaut mais, beaucoup de gens me voyant écrire me disent tout à coup des trucs du genre "tiens, tu es gaucher". Les droitiers, qui constituent la grande majorité de la population, considèrent inconsciemment, par défaut, que les gens qu'ils rencontrent sont comme eux, c'est-à-dire droitiers. Ca ne porte évidemment pas à conséquence parce qu'il n'y a pas de "gaucherphobie" comme il y a malheureusement de l'homophobie dans la société mais c'est comme ça.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 28/05/21 07:50    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, je me suis sans doute mal exprimé, mais c'était pour souligner le comportement d'un personnage en particulier, qui sort des paroles finalement assez blessantes ; non pas parce qu'elles sont homophobes, mais parce que la personne en question ne doute pas un instant que Hiroki va chercher à séduire les filles, se marier avec une d'elles, et ainsi de suite.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Judge Fredd
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002

Message Posté le : 28/05/21 08:50    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
Oui, je me suis sans doute mal exprimé, mais c'était pour souligner le comportement d'un personnage en particulier, qui sort des paroles finalement assez blessantes ; non pas parce qu'elles sont homophobes, mais parce que la personne en question ne doute pas un instant que Hiroki va chercher à séduire les filles, se marier avec une d'elles, et ainsi de suite.


Ok, merci pour la précision.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 28/05/21 09:54    Sujet du message: Répondre en citant

Judge Fredd a écrit:
parce qu'il n'y a pas de "gaucherphobie"

Pas encore. ça viendra bien un jour, quand les gens seront à court d'idées de combats à mener...

En tout cas, merci pour ton analogie pertinente à laquelle je n'avais jamais pensé et qui est tellement logique et pleine de bon sens.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 28/05/21 12:39    Sujet du message: Répondre en citant

La "gaucherphobie" a existé par le passé, pour des raisons religieuses principalement.
Et en général, c'est assez rare que la société revienne en arrière une fois que ce genre de préjugés a été totalement démantelé.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Judge Fredd
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002

Message Posté le : 28/05/21 13:12    Sujet du message: Répondre en citant

Corti a écrit:
La "gaucherphobie" a existé par le passé, pour des raisons religieuses principalement.
Et en général, c'est assez rare que la société revienne en arrière une fois que ce genre de préjugés a été totalement démantelé.


La langue conserve des traces de la dévalorisation de ce qui relève du côté gauche : maladroit, gauche, sinistre, se lever du pied gauche, avoir deux mains gauches,...
Anciennement, on avait le mariage de la main gauche mais l'expression a largement disparu.

Mon père est un gaucher contrarié qui a été contraint d'apprendre à écrire de la main droite. Rétrospectivement, on se dit quand même que c'était une pratique très violente.
Mais bon, aujourd'hui, il est vrai que la stigmatisation active des gauchers n'a heureusement plus cours.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 10/06/21 05:21    Sujet du message: Répondre en citant

Sous le signe des mousquetaires 1-3 : il s'agit d'une adaptation en manga de la série animée qui adapte elle-même (librement) le roman d'Alexandre Dumas. Souvent, dans ce type de cas, le résultat n'est pas bien fameux. Et malheureusement, ici, il ne s'agit pas d'une exception. En 3 tomes (pour une série de 52 épisodes), tout ne peut être repris et le scénario est donc réduit à sa plus simple expression ; la série n'est d'ailleurs même pas adaptée en totalité puisque sa deuxième partie consacrée au masque de fer n'a ici droit qu'à son début.

Le développement des personnages est très réduit : on voit qu'Aramis est une femme mais c'est tout et ça n'apparaît pas comme un thème majeur. Athos, mousquetaire particulièrement charismatique dans le roman, est très banal ici et n'a aucun lien avec Milady. Il y a aussi des choix scénaristiques bizarres : certes, le dessin animé prenait déjà de très grandes libertés avec le roman qui prenait lui-même de très grandes libertés avec l'Histoire. Mais ici, l'idée que par exemple un roi d'Angleterre puisse donner des ordres à des mousquetaires du roi de France laisse pantois.

Au final, une seule chose sauve ce manga : le personnage de Milady. On a aussi des changements importants par rapport au roman de Dumas (alors que je m'attendais à ce que ça soit zappé, sa relation avec un moine est cependant conservé ; en revanche, elle ne l'a pas abandonné) mais, dans l'arc des ferrets de la reine, elle se montre particulièrement maligne, tenace et rancunière et la scène de son "exécution" par D'Artagnan est très réussi. Malheureusement, ce n'est pas suffisant.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 11/06/21 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

Je continue ma découverte d'Inio Asano avec Nijigahara Holograph. C'est encore plus surréaliste que Bonne Nuit Punpun, je ne suis pas sûr d'avoir tout compris. Méritera une relecture dans quelques mois ou années.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kent
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 19/06/21 11:29    Sujet du message: Répondre en citant

Avec toi (one shot): du fait de ce que vous en avez dit sur ce forum, je me suis acheté ce one shot de Keikko Nishi. Et j'ai très largement apprécié sa lecture. La lecture en 2 fois était la bienvenue pour apprécier ce manga. on y suit donc une famille sur environ 17 ans de mémoire. Ce n'est rien d'autre qu'un manga tranche de vie mais il est bien écrit, sensible, et agréable. je ne suis pas un lecteur de ce genre d'habitude mais avec un one shot, c'était vriament le bon format. Les personnages sont attachants, leurs souhaits transparaissent bien, ils sont compréhensibles. Le dessin est très beau, un peu simpliste sur les persos mais l'émotion transparait et convient parfaitement à l'histoire. Sa lecture me rappele Le premier jour du reste de ta vie, film français tout simple sur la famille qui à l'époque m'avait fait envoyé un sms à mes parents pour leur dire que je les aimais. Oui, je suis sensible Embarassé Mais j'ai retrouvé quelque peu ce même émoi avec ce one shot. Bref...MERCI pour cette découverte !!
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 16/07/21 09:49    Sujet du message: Répondre en citant

Fenrir Tome 1 : je me suis laissé tenté par le premier tome de cette série, publiée par Casterman dans le label Sakka (première fois que je prends du manga chez cet éditeur). J'avais lu l'extrait et j'avais été intrigué juste ce qu'il faut.
L'histoire débute en suivant Temujin, jeune mongole, qui par un concours de circonstance se retrouve à nouer un pacte avec une étrange entité en forme de loup bleu au fond d'un lac (d'où Fenrir). Et c'est intéressant parce que ça part comme du fantastique mais en fait pas du tout ! ^^ je vais expliquer pourquoi avec balise poil parce que si jamais vous voulez découvrir la série je ne voudrais pas gâcher le plaisir (pas que ça soit transcendant, juste amusant)
Citation:
En fait c'est de la science-fiction ! Fenrir est une entité extra-terrestre qui s'est crashé sur terre !

Fenrir va donc apprendre un certain nombre de choses à Temujin par exemple que la terre est ronde, ce qu'un mongole du 12e siècle a plus de facilité à accepter et à comprendre que certains ignorants du 21e siècle (oui si l'horizon se courbe c'est parce que la terre est ronde, si sur mer on voit d'abord le haut d'un bateau arriver c'est que la terre est ronde, oui si la lune et le soleil sont ronds c'est que la terre est ronde ! oui ! oui !)
Après au niveau de l'histoire, on est pas sur Bride Stories, c'est du Square Enix donc il y a de l'action, des membres coupés et des envies de conquête pour le bien de tous avec un méchant teasé à la fin qui lui fait la guerre pour la guerre (oui mais moi c'est pas pareil que lui !)

Au niveau de l'édition, il y a eu le choix très curieux de modifier radicalement les couvertures. Pas qu'elles en deviennent moche, en fait elles sont même plus dynamiques que les originales, mais ça surprend (je me suis même demandé si Manga-News ne s'était pas trompé, mais ça semble correspondre, même si le résumé de la version VO est incorrect)

C'est sympa, la dessin est agréable sans être transcendant, les personnages un peu stéréotypé mais il y a matière à développer, une bonne mise en place

Le 2e tome est bientôt prévu, et un 3e est déjà paru au Japon
_________________
Collection MS


Dernière édition : Tuc le 20/07/21 13:42; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 19/07/21 23:58    Sujet du message: Répondre en citant

Hapiness tome 1 :

Depuis le temps qu'on parle de cet auteur, je me suis lancé sur un sujet qui pourrait plus me plaire, la lecture était pas mauvaise mais quelque chose m'a perturbé, l'accent mis sur la sexualité... la fille vampire attaque les hommes, lui est attiré par les filles mais le regard est mal haisant, sexualisé, il porte sur les jambes...
L'?uvre évolue comment sur ce sujet là ?
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Shuichi
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Mars 2009

Message Posté le : 20/07/21 13:52    Sujet du message: Répondre en citant

C'est du Oshimi, Shun. Ses oeuvres transpirent la frustration sexuelle et son angoisse, sa peur irrationnelle et son incompréhension lié aux femmes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Modératrice


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 04/08/21 13:31    Sujet du message: Autour d'elles volume 1 Répondre en citant

Autour d'elles 1

Voilà que je lis quelque chose que je qualifie de "récent": il s'agit d'une série débutée en 2020 (et qui est courte, sans que je ne la commence alors qu'elle est déjà achevée ^^ ). C'est le fameux Autour d'elles, prépublié dans le Feel Young, avec les superbes dessins de Shino Torino qui a été assistante de Chica Umino.

On s'intéresse ici à un foyer pas comme les autres: Maya, Michiru, son fils Yuta et puis le voisin Nico, tous ces personnages étant rassemblés autour du petit Yuta. Maya et Michiru étaient en couple pendant les années de fac, et celle-ci est revenue habiter avec Maya en tant que mère célibataire. Quant au voisin, Nico, toujours prompt à aider, complètement accroc à Yuta, vient souvent chez Maya et Michiru pour garder Yuta.

Je n'ai pas eu de coup de c?ur à la lecture. Beaucoup de lectrices et lecteurs sont comme Nico, accroc à Yuta, l'adorable petit enfant. Je n'ai jamais été très enfant et une fois de plus, je le prouve: non, je ne fonds pas devant Yuta, je ne craque pas. Il est là, point. Par contre, j'aime beaucoup Maya (pour moi, le personnage principal), une femme adulte, célibataire, qui a connu la solitude et qui vit dans la crainte que ce foyer chaleureux ne soit plus. Michiru est un personnage que je trouve moins intéressant, de même que Nico, du moins dans ce volume 1, des personnages plus stéréotypés et un peu plus lisses. A vrai dire, c'est plus l'histoire entre Maya et Michiru qui m'intéresse le plus.

C'est un titre de tranche de vie, plein de tendresse, très chaleureux, que j'ai beaucoup aimé. Le dessin de Torino est très beau, avec un découpage bien à elle (j'aime beaucoup: ce n'est pas seulement rectangle). Là où on voit l'influence de Umino, en dehors de l'aspect chaleureux et vaporeux, c'est sur les monologues intérieurs: par bandes noires horizontales au milieu de l'action, comme on peut le voir dans March comes in like a lion et aussi dans Honey & Clover. Pour le moment, ce n'est pas le coup de c?ur mais je suis très contente de pouvoir le lire grâce à Akata Sourire .
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 142, 143, 144, 145  Suivante
Page 143 sur 145

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation