Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Lupin the third - Monkey Punch

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 17/09/21 18:54    Sujet du message: Lupin the third - Monkey Punch Répondre en citant



Lupin the third, manga de Monkey punch (de son vrai nom Kazuhiko Katô), a d'abord été connu en France grâce à la seconde saison de son adaptation animée sous le nom d'Edgar, le détective cambrioleur. Plusieurs films sont également sortis, dont Le château de Cagliostro, réalisé par Hayao Miyazaki, ainsi que des crossovers avec Detective Conan. Le manga lui-même comporte 31 tomes divisés en 2 séries : Lupin the third et Shin Lupin III, publiées entre 1967 et 1981. Des spin-offs sont également sortis, avec d'autres auteurs, depuis 1997, pour un total de 51 volumes.

Le caractère tardif de la parution du manga s'explique notamment par des problèmes de droits avec les héritiers de Maurice Leblanc, auteur des romains d'Arsène Lupin dont le héros de Monkey Punch est le petit-fils. Ces problèmes ont notamment eu pour conséquences de multiples changements de nom (Edgar, Rupan, Wolf...) dans les adaptations animées sorties en France. Les droits d'auteur ayant expiré en 2012, le manga était devenu disponible et c'est donc Kana qui nous propose le manga, comme cela avait été annoncé fin 2020. Il ne s'agit malheureusement pas du manga son intégralité mais une anthologie qui ouvrira peut-être la voie à d'autres parutions si les chiffres de vente sont assez bons.

Lupin the third se concentre sur 5 personnages :
Lupin, bien sûr. Petit-fils du premier Arsène Lupin, s'il est aussi doué pour le cambriolage et très malicieux, il est plus dévergondé au niveau des moeurs, cherchant fréquemment à conclure avec la sexy Fujiko ;
Jigen Daisuke, son allié le plus fidèle, extrêmement doué au pistolet et très méfiant envers Fujiko ;
Goemon Ishikawa, descendant d'un célèbre samouraï, sobre, stoïque et doté d'une épée capable de tout trancher ;
Fujiko Mine, élément féminin du quatuor à l'imposante poitrine, particulièrement vénale et qui n'hésitera pas à manipuler Lupin pour arriver à ses fins, le trahissant ou s'alliant avec lui selon ses intérêts ;
enfin, face à ce quatuor et obsédé par l'arrestation de Lupin, l'inspecteur de police Koichi Zenigata, lui aussi descendant d'un célèbre policier.

Le premier chapitre de cette anthologie (également disponible sur le site de Kana : https://www.kana.fr/lupin-the-iii-extrait-chapitre-1-monkey-punch/#.YUS_SH06-Cg ) est pour le moins déconcertant, puisqu'il narre des retrouvailles entre les 4 complices, qui se connaissaient donc déjà auparavant. Déconcertant aussi parce qu'il est constitué d'un énorme et très réussi jeu de faux-semblant entre les personnages, avec beaucoup de tension (les dialogues permettent d'ailleurs de les présenter assez rapidement aux lecteurs tout en laissant des zones d'ombre à explorer sur leur passé, et les adaptations animées ne manqueront pas de le faire) et d'humour lorsque les intentions des uns et des autres sont dévoilées.

Le reste du volume nous propose des histoires assez variées : j'ai le souvenir d'avoir vu certaines d'entre elles (Pycal, le circuit de Monaco...) adaptées dans des épisodes des dessins animés. Si Lupin est le plus présent, ses compagnons (et son antagoniste) sont également bien mis en avant, avec ou sans lui. L'histoire avec Fujiko est mignonne, même si elle met aussi bien en valeur sa roublardise. On trouve aussi des thèmes variés : évasions, cambriolages audacieux, aventures, duels parfois mortels, jeu de piste... Pas de quoi s'ennuyer donc ; le choix de Ryûichi Endô est de qualité.

Le ton du manga est également varié, ce qui est normal avec des histoires courtes et indépendantes d'un ou deux chapitres. Si certains épisodes sont plus noirs, avec des morts, on est plus souvent dans du grotesque, Lupin partant par exemple dans des crises de rire durant lesquelles il se contorsionne dans tous les sens et les situations incongrues étant nombreuses (cf. l'évasion de la prison dans L'homme aux 180 visages ou la cachette du microfilm dans Lupin III entre fièrement en scène). Les visages des personnages sont particulièrement expressifs :



Sur la forme, on regrettera une absence de contenu éditorial, hormis un mot de l'éditeur japonais à l'origine du choix de ces histoires et le recensement des origines des différents chapitres à la fin du volume. Une présentation plus développée de l'oeuvre et de certains chapitres aurait pu donner envie aux lecteurs non familiers du dessin animé de découvrir la suite. C'est peut-être d'origine mais les traits sont souvent assez pâles, rendant certains dessins peu lisibles.

‌Au final, le volume est très agréable à lire, et pas uniquement pour son caractère patrimonial ou par nostalgie. Monkey Punch va plus loin dans la loufoquerie ou la grivoiserie, par rapport à ce que pouvaient se permettre, à l'époque, les adaptations animées de son manga. J'espère donc que Kana éditera l'ensemble du manga - ce qui fera un doublon, mais tant pis.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 19/09/21 19:54    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Mon dieu, que c'est nul ! Passons sur la qualité des scans, c'est assez catastrophique. Le problème est que les histoires sont nulles. L'humour n'est pas drôle. C'est dans la mentalité des années 1970 et c'est pour faire plaiz' au lecteur mâle jeune salarié : il y a de la femme plus ou moins nue gratuitement en veux--tu en voilà. C'est du vieux dessin, certes un peu original mais qui a effroyablement mal vieilli. C'est du niveau des histoires de Matsumoto-le-mauvais dans Weekly Manga Action, ce qui montre à quel point Tezuka pouvait être bon quand il faisait un effort car ses histoires du Weekly Manga Action sont réussies, elles ! Bref, à fuir !

Comme le fait remarquer Cyril, l'absence d'appareil critique est une grave erreur. Les gens comme moi qui n'ont jamais vu l'animé sont tout de suite placés dans un contexte qu'ils ne connaissent pas, avec des personnages qu'ils ne connaissent pas. On ne peut donc pas accrocher, surtout vu les nombreux défauts de la série. Le choix du premier chapitre est particulièrement mauvais car il ne s'adresse qu'aux fans. Du coup, c'est fichu pour la suite de l'anthologie...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 21/09/21 05:09    Sujet du message: Répondre en citant

C'est de l'humour grivois et graveleux, certes. Un peu comme du Go Nagaï, mais sans qu'il y ait l'aspect misogyne qu'on trouve chez Leiji Matsumoto (dans Gun Frontier, pour prendre l'exemple d'un manga à prétention humoristique) ; ça en fait aussi l'ancêtre de séries comme Cobra ou City hunter, que ce soit pour le héros obsédé ou pour les personnages féminins à fort caractère.
C'est sûr que le titre, du moins pour ce qu'on en voit dans cette anthologie, n'a pas l'ambition d'un Tezuka. Je le rapprocherais davantage, pour prendre un manga de la même époque, de Doraemon, avec ses personnages archétypaux qui n'ont pas vraiment besoin d'être présentés et ses éléments scénaristiques récurrents qui n'ont pas de conséquences une fois le chapitre de la semaine terminé.

Pour les dessins, je les aime bien. Je trouve qu'ils ont du dynamisme et de la personnalité ; mais la qualité de l'impression n'aide pas à les apprécier.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation