Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Kiruru kill me - Yasuhiro Kano

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 11/03/22 19:40    Sujet du message: Kiruru kill me - Yasuhiro Kano Répondre en citant



Kurokawa nous propose les 2 premiers tomes de ce manga issu du Shônen jump + et qui comporte actuellement 4 volumes. Le premier chapitre est disponible ici : https://fr.calameo.com/read/006189501ea266e54e442

On est dans un mixte classique humour-baston-fanservice qui ne plaira pas à tout le monde, notamment pour son dernier aspect qui peut se révéler assez lourd, mais qui m'a souvent bien fait rire, même s'il m'a aussi parfois gêné - j'y reviendrai en fin de message.

Aoi Nemo est un chef d'entreprise richissime et un génie dans le domaine de la médecine ; il tombe amoureux de Kiruru. Mais, timide, avec les filles, il ne trouve pas d'autres moyens de l'approcher que de lui demander (de façon anonyme) de le tuer, celle-ci étant en effet assassin de profession (mais la société pour laquelle elle travaille a une "éthique" puisqu'il ne faut pas blesser d'autres personnes que la cible). On va donc assister, durant ces deux volumes, à diverses tentatives de meurtres, toutes plus absurdes les unes que les autres. Nemo y échappe en général grâce à ses capacités physiques et surtout à connaissances médicales poussées qui lui permettent de guérir rapidement ou de se protéger face aux multiples tentatives de la jeune fille,. Celle-ci s'étonne certes de la résistance de sa cible mais, encouragée par son employeur et victime, persévère tout au long de ces deux volumes.
‌Bien entendu, à côté de ce duo, de nombreux personnages secondaires vont se rajouter, de la secrétaire tsundere amoureuse de son patron au meilleur ami de celui-ci agacé par ses excentricités en passant par le père pervers qui profite de la popularité de son fils pour draguer les filles ou par l'amie de Kiruru, attirée par elle mais aussi jalouse de la taille de sa poitrine.

L'humour vient parfois de références à d'autres mangas célèbres (Kekko kamen, One piece). Mais c'est surtout la loufoquerie des personnages qui fait tout le sel du manga : l'assassinat est considérée comme une activité à peu pr-s normale dans cet univers (comme l'espionnage dans Mission : Yozakura family) ; Kiruru est aussi naïve que déterminée, sans aucune expérience amoureuse malgré ce qu'elle veut faire croire (la scène du bar où elle prétend ne plus être vierge depuis 3 ou 4 ans et où tout le monde comprend qu'elle ment m'a fait éclater de rire). Nemo emploie quant à lui des moyens complètement démesurés pour atteindre ses objectifs, qu'ils soient personnels ou professionnels, comme à la fin du volume 1 quand il dépense des millions pour faire virer un dirigeant d'une entreprise rivale coupable de harcèlement sexuel. Et cette loufoquerie fait tout le sel des tentatives d'assassinat de Kiruru qu'il attend avec impatience et considère comme des rendez-vous ; s'il se montre prudent pour éviter d'être assassiné, il est trop timide pour la draguer réellement ou lui faire des avances et de ce fait, le personnage apparaît plus comme extravagant et absurde (un peu à la manière de Kris dans Last pretender) que comme malsain.

Le fanservice l'est parfois, en revanche. Pas toujours : l'auteur a un style de dessin plutôt mignon et a le bon goût d'éviter les poitrines trop imposantes (mais on sait qu'elles ont tendance à "enfler" au fur et à mesure de l'avancée de la série : cf. One piece), notamment pour Kiruru qui est mignonne mais pas vulgaire. Certains gags et situations ont en revanche tendance à l'être, comme dans le chapitre sur le pull dont Kiruru est censé se servir pour séduire sa victime avant de lui porter le coup de grâce et des situations à la Love Hina où les deux héros se retrouvent malgré eux dans une situation embarrassante. Le fait que la publication du manga ait commencé en ligne a peut-être conduit à insister de façon excessive sur cet aspect.

Au final, on a un manga pas fondamentalement original mais rigolo, avec une intrigue un peu plus développée à la fin du tome 2. Dommage que le fanservice plombe parfois le tout. Il n'est pas inutile vu le style du manga ; mais il gagnerait à être un peu moins présent et surtout moins vulgaire.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation